Vous vous êtes lassé(e) de cette crédence de cuisine que vous n’avez jamais osé changer ou que vous avez choisie en suivant la mode de l’époque ? Deux options s’offrent à vous pour la relooker : vous recouvrez ou vous changez ! Peinture spéciale, crédence adhésive, résine ou bien pose de verre sur mesure ou de plaques décoratives, nous vous proposons de bonnes idées à réaliser et pour tous les budgets.

Sautez le pas et offrez une nouvelle vie à votre crédence, qui en plus de sa fonction protectrice des murs, peut se révéler un atout décoratif majeur dans votre cuisine.

 

1. On recouvre : une peinture spéciale

Marre de ce carrelage qui a mal vieilli ou dont les motifs ne vous plaisent plus ? Peignez-le, mais pas n’importe comment ni avec n’importe quelle peinture. La peinture de votre ancien carrelage nécessite la préparation préalable de votre carrelage : un lessivage et une abrasion ou une sous-couche normale ou spéciale pour que la peinture adhère correctement. Deux options ensuite en fonction de la sous-couche choisie : une peinture carrelage (coloris réduits) ou une peinture de finition de votre choix (satinée pour un meilleur entretien, nombreux coloris). Si le carrelage ou le revêtement le permet, vous pouvez aussi vous amuser grâce à un marquage au scotch pour créer vous-même une dynamique de motifs.

Difficulté : +++

Coût : € € €

 

                       

Crédit : Wendy Fenwick                    Crédit : Bentley Hagen hall               Crédit : Little Green

 

2. On recouvre : une crédence adhésive

Sur un mur nu ou en solution de recouvrement optez pour la crédence adhésive. Cette solution vous permet d’imiter les revêtements tels que le papier peint ou les carreaux de ciment par exemple. Elle est lessivable et bon marché. 

Elle permet également de laisser la crédence existante intacte si vous êtes en location et de la relooker instantanément à moindre côut. Attention cependant à la difficulté d’application : souvent d’un seul tenant, il peut être difficile de l’appliquer sans faire de « bulle », car il s’agit d’un sticker géant. Si vous ne vous sentez pas d’attaque, préférez des plaques adhésives, beaucoup plus simples à disposer.

Difficulté : +++

Coût : € € €

             

Crédit : Le Grand Cirque                                              Crédit : Etsy

 

3. On recouvre : du béton ciré ou de la résine

Contrairement à la peinture et à la crédence adhésive, l’application d’un béton ciré ou d’une résine permet de rattraper les sillons laissés par les joints de votre ancien carrelage et ainsi d’obtenir une surface plane et bien nette. Evidemment, plus il y aura de couches mieux ce sera. S’agissant d’une matière assez capricieuse, nous recommandons de le faire réaliser par un professionnel pour éviter les fissures. Coté style, le béton se marie avec tout type de cuisine. Si vous craignez que cela fasse trop industriel alors choisissez un béton clair ou teinté de couleur.

Difficulté : +++

Coût : € € 

 

Crédit : Custom fronts                                                      Crédit : Deavita

 

 

4. On recouvre : un miroir sur mesure

Particulièrement adapté aux petites cuisines bien rangées, le miroir est la solution car il agrandit visuellement l’espace. Vous pouvez jouer sur la finition du miroir pour y ajouter le charme de l’ancien ou sa couleur. Dans tous les cas, il conviendra de faire appel à un miroitier pour le faire réaliser sur mesure.

Difficulté : +++

Coût : € € €

 

Crédit : Boclaud Architecture             Crédit : Bateaumagne

 

5. On change : de nouveaux carreaux 

Uni, à motif ou XXL, remplacez votre crédence existante par un carrelage. C’est la solution qui offre le plus de possibilités décoratives et reste un must pour l’entretien. Les tendances du moment : les zelliges, les carreaux de ciment aux motifs plus modernes, les imitations pierre grands formats, les mosaïques et les motifs géométriques. Les astuces : pour un effet plus contemporain, choisissez un carrelage rectifié (surface complètement plane) qui autorise des joints beaucoup plus fins et appliquez des joints de couleur foncée, moins salissants.

Difficulté : +++

Coût : € € €

 

 

Crédit : Pinterest                             Crédit : Pinterest

 

Crédit : Alexandra & Hugo pour Rencontreunarchi       Crédit : Tile Expert

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

6. On change : du stratifié

Le stratifié reste l’un des matériaux les plus simples d’entretien. Optez pour une crédence imitation bois par exemple. Attention cependant à harmoniser la crédence et le plan de travail, cette solution est à privilégier en total look pour une ambiance moderne et chaleureuse à la fois.

Difficulté : +++

Coût : € € €

 

Crédit : Cuisinity                                        Crédit : Schmidt

 

7. On change : des plaques métallisées  

Envie d’une crédence ultra moderne, chic et qui reflète joliment la lumière naturelle de votre cuisine ? L’inox, le cuivre ou le laiton sont faits pour vous. L’inox, au-delà de ses propriétés hygiéniques, peut se décliner en plaques aux formats prédéfinis ou sur mesure ce qui en fait le « passe-partout » des crédences métallisées. Les finitions cuivre ou laiton, plus chaudes, seront quant à elles plus esthétiques sur mesure, ce qui engendre une grande variation de prix pour ces finitions. 

Difficulté : +++

Coût : € € €

  

Crédit : Naked Kitchen             Crédit : iamerikavocking   Crédit : Larissa Johnston Architects 

 

8. On change : du verre 

Moins répandue, la crédence en verre offre pourtant l’avantage d’un entretien facilité et d’une gamme chromatique importante pour un rendu moderne et épuré. Cette crédence pourra être réalisée sur mesure et posée un miroitier avec un traitement de la plaque au film de sécurité pour éviter le bris. 

 

Crédit : Côté verre

Difficulté : +++

Coût : € € €

 

9. On change les joints (coup de propre ou couleur)

Votre carrelage existant est encore bien mais vos joints blancs se sont encrassés. Si vous souhaitez conserver ce carrelage, vous pouvez repeindre vos joints ou les gratter avec un grattoir à déjointer et appliquer un nouveau joint propre. Osez les joints colorés qui apportent une touche de peps et d’originalité à un carrelage blanc basique. 

Difficulté : +++

Coût : € € €

 

 

 

10. On change : un papier peint spécial

Dernière option, le papier-peint. Il apportera l’originalité qui manque peut-être à votre cuisine. Choisissez un motif répété ou une fresque panoramique selon la configuration existante. Attention cependant à ne pas le placer sur les murs accueillant eau et chaleur si vous voulez qu’il dure davantage dans le temps ou optez pour un papier peint résistant à l’eau.

Difficulté : +++

Coût : € € €

  

Crédit : Simons.ca                   Crédit : Shake                                 Crédit : Pinterest

 

Alexandra Paoli

Co-fondatrice du Studio Bergam

Pour Rencontreunarchi