Après avoir travaillé pour Prada, Fendi et Ungaro, c’est l’amour des objets qui convainc Vincent Darré de changer de voix. En 2008, il inaugure la Maison Darré, avec sa première collection « Ossobuco » constitué de meubles squelettes. Ce dandy passionné marque alors les débuts de sa carrière dans ce milieu qu’il s’approprie avec génie et talent : « Mes idées viennent toutes des obsessions qui ont toujours nourri et forgé mon univers. » Il séduit naturellement par sa singularité et attire l’œil de nombreux professionnel qui font appel à ses services : il signe notamment la décoration du club Baron à Saint-Germain des Prés et à New-York ainsi que les décors pour le salon des jeunes créateurs de Vogue….